« C’est une ligne directive pour le club »

Pour le plaisir de nos lecteurs, les articles sur le Programme Éducatif Fédéral reprennent du service pour cette saison 2017/2018. C’est au Stade Auxerrois que nous avons fait escale ce mercredi 25 octobre pendant le stage vacances des jeunes ! Le Référent P.E.F Alexandre GUIDOU étant absent, c’est Ophélie CHATON (éducatrice en BPJEPS A.P.T) et Isam CHATBI (éducateur en B.M.F) qui ont répondu à nos questions.

 

  1. En quelle année a été créé le stade Auxerrois Football ?

Isam – La section football a été créée en 1942.

 

  1. Depuis quand en faites-vous parti et dans quel cadre ?

Isam – J’ai signé au stade au mois de juin. Je suis en charge de l’École de Foot avec les U12 et U13 et je suis responsable de la catégorie U15.

Ophélie – Je suis au stade Auxerrois depuis septembre 2015 dans le cadre de ma formation d’éducatrice. Cette saison, je suis responsable des U7/U9 et j’interviens également sur l’école de foot féminine jusqu’aux U14F.

 

  1. Quand et comment le club a-t-il adhéré au PEF ?

Ophélie – Nous avons adhéré dès son lancement. Les ateliers proposés par le PEF répondaient dans un premier temps aux valeurs du club et permettaient d’initier aux enfants les thèmes de la santé, l’environnement, le respect… Comme nous participons au Label, nous voulions lier les 2.

Nous avons assisté à une réunion au District et Bruno BILLOTTE est intervenu quelques fois pour en parler. Chaque saison, un éducateur qui passe son BMF ou son BEF est désigné Référent PEF du club. Ce dispositif répond à des critères qu’ils ont dans leur formation et permet aux enfants de toujours avoir un encadrant de qualité.

 

  1. Dans le cadre du PEF, quelles sont ou quelles seront les actions mises en place par le club ?

Ophélie – Cette semaine, chaque jour, les enfants ont un atelier PEF. Aujourd’hui, c’est sur l’arbitrage avec un questionnaire sur le hors-jeu, la touche et le coup d’envoi. Isam a mis en place un biathlon. Quand ils réussissent un atelier, on leur pose une question sur la gestuelle de l’arbitre (arbitre central ou arbitre assistant). A partir des réponses, on fait un classement et les 3 meilleurs seront récompensés. En fin de journée, ils vont arbitrer des petits matchs où on pourra les corriger. Par la suite, ils seront capables d’intervenir sur la touche pendant leurs matchs ou pendant des tournois. 

Le tri des déchets est déjà mis en place sur un tournoi (« éco cup’ »), il aura lieu en 2018. Celui-ci est basé sur l’écologie, le tri, l’utilisation de l’eau… Sur les U17, on fait des actions sur l’eau, les gourdes et surtout l’hygiène. La semaine prochaine lors du stage U7/U9, il y aura les ateliers « comment faire son sac de foot » et le respect d’autrui.

Alexandre nous a fixé des objectifs : réaliser 2 actions PEF par mois sur chaque catégorie de U7 à U18.

Isam – et même en séniors…

 

  1. Concernant les labels obtenus la saison passée – Label Jeunes Excellence et École Féminine de Football Ces distinctions ont-elles motivé d’autant plus les troupes ?

Ophélie – oui ! Les actions que l’on met en place nous ont permis d’obtenir les Labels donc on sait qu’en persévérant, on aura plus de facilité à les renouveler…

 

  1. En globalité, quels sont les objectifs du club ?

Ophélie – Au minimum, renouveler les labels puis obtenir les distinctions supérieures comme l’élite par exemple.

Isam – Sportivement, c’est au moins de garder chaque équipe à leur niveau (minimum régional) mais si on peut aller chercher plus haut… Que ce soit pour les Seniors, les U15, U17, Féminines… Tout ce qui se joue à 11.

Ophélie – Jusqu’aux U9 on a pour objectif d’en sortir 5 à 10 par génération pour pouvoir avoir un bon cycle par la suite. Ainsi, en sortant de cette catégorie, les enfants connaissent bien les bases du foot, jouer ensemble, le respect etc. Qu’ils soient bons, c’est autre chose.

 

  1. En règle générale, que pensez-vous du PEF ? Que vous apporte-t-il ?

Isam – C’est une aide car on est bien dirigés grâce au PEF. Que ce soit par rapport aux enfants et même à nous, seniors. Par rapport aux 6 thèmes du PEF, on apprend des choses tous les jours, à mieux éduquer les enfants. C’est vraiment un plus pour tous les clubs et c’est une ligne directive pour le club qui l’exploite. Ça débouche sur les Labels… Le plus important est de le développer et de le partager !

Ophélie – Isam a dit tout ce qu’il faut… C’est bien d’avoir mis ce dispositif en place, surtout que les générations qui arrivent sont de plus en plus difficiles… Tout ce que le PEF regroupe c’est à nous de leur éduquer donc c’est un appui pour nous : c’est leur apprendre de manière ludique. On ne les met pas sur une chaise pour leur rabâcher… c’est toujours sous forme de jeu. Et comme généralement ils sont en binômes ou en groupe, ils s’investissent plus.

Isam – Ils prennent plaisir à faire les ateliers que l’on propose. Tout à l’heure, nous avons fait un quizz dans la tribune, ça passe comme une lettre à la poste…

Ophélie – Avec un peu de compétition, ça passe tout seul.

Par Audrey Janvier

Articles les plus lus dans cette catégorie